Marie-Laure, mobilisée pour une médecine en équipe