Transcription textuelle de la vidéo - Martin, attentif au bon usage du système

[Martin, un homme de 36 ans et attentif au bon usage du système, témoigne pour l’Assurance Maladie sur le système de santé français.]

Martin : Je n'ai pas eu trop de chance, j'ai été confronté de nombreuses fois à des personnes malades. J’ai été confronté au cancer notamment, à une hépatite grave, donc des maladies assez lourdes avec des traitements qui sont assez radicaux, assez forts.

Cela fait prendre beaucoup de recul sur soi-même, sur la santé, sur ses proches.

On est bouleversé quand on est confronté à la maladie. Je n'avais aucune idée du coût d'un traitement, surtout les traitements de longue durée.

Ce coût était énorme : plusieurs dizaines de milliers d'euros par mois à sortir. Cela aurait été impossible pour moi ou pour ma famille de sortir cet argent.

On réalise que le système de santé est bien fait en France et qu'il faut le protéger.

C'est un bien commun qui nous permet d'avoir une charge mentale en moins quand on est face à la maladie, parce qu'on peut se concentrer sur les gens qui sont malades, les gens autour de nous, les gens qu'on aime. Et c'est ça le plus important, c'est ça qui est primordial.

Clairement, je suis devenu plus raisonnable sur l'utilisation du système de santé :

  • Utiliser moins de médicaments : quand le médecin ou le pharmacien nous donnent directement un générique, ce sont exactement les mêmes molécules, donc pourquoi ne pas les prendre.
  • Plus de prévention : aller se faire dépister quand on a un doute, et puis à aller moins souvent chez le médecin et y aller pour les bonnes raisons.

Je pense que c'est à chacun de se responsabiliser sur tous ces petits détails qui font que notre système de santé fonctionne bien.

Chiffres-clés : 500 millions d’euros environ sont économisés chaque année grâce au bon usage des soins et des médicaments. L’Assurance Maladie agit pour améliorer l’efficacité du système de santé.

Signature : L’Assurance Maladie, agir ensemble, protéger chacun.

Merci à Martin d’avoir témoigné son attachement à l’Assurance Maladie.