Audrey, épanouie d'avoir retrouvé son travail