« Seine-Saint-Denis sans Sida » : généralisation du dépistage VIH, gratuit et sans ordonnance, en laboratoire de ville

CPAM de la Seine-Saint-Denis

Depuis le 1er janvier 2022, le dépistage sans ordonnance du VIH en laboratoire de biologie médicale est intégralement pris en charge par l’Assurance Maladie, sans avance de frais. Face à une recrudescence des cas de séropositivité en France et particulièrement dans le département de la Seine-Saint-Denis, cette mesure permet de renforcer le dépistage du VIH et d’empêcher la transmission de la maladie au plus tôt. 

En Seine-Saint-Denis, ce sont chaque année 300 à 400 nouveaux cas de VIH qui sont détectés, soit trois fois plus qu’ailleurs en France. La Seine-Saint-Denis se place en deuxième position des départements les plus touchés en France métropolitaine, derrière Paris. De plus, de nombreuses personnes porteuses de l’infection ne connaissent pas leur statut sérologique et sont dépistées à un stade avancé. En effet, en 2019-2020, les diagnostics à un stade avancé de l’infection représentaient près de 26 % des nouveaux diagnostics. Face à cette épidémie cachée, le dépistage systématique s’impose en cas de doute grâce au test VIH gratuit et sans ordonnance.
 

Des modalités simplifiées pour un accès du plus grand nombre
Le dispositif est ouvert aux assurés sociaux, à leurs ayants droit, et aux bénéficiaires de l’Aide Médicale de l’État (AME). Il leur suffit de se rendre au laboratoire de biologie médicale de leur choix ; à leur demande ils y bénéficient de ce test sans fournir d’ordonnance et sans avancer d’argent.
Les laboratoires de biologie médicale sont nombreux (la Seine-Saint-Denis en compte 88) et offrent généralement une grande amplitude horaire. Facile d’accès sans rendez-vous, les laboratoires de ville constituent une solution de dépistage du VIH adaptée pour des populations urbaines et actives.

Une expérimentation réussie généralisée à l’ensemble du territoire
En juillet 2019, les CPAM de Paris et des Alpes-Maritimes en lien avec les partenaires locaux (ARS, département, commune, URPS, Corevih, associations) expérimentaient un nouveau dispositif permettant aux assurés sociaux, quel que soit leur lieu de résidence et leur régime d’affiliation, de bénéficier d’un test VIH sans ordonnance pris en charge intégralement par l’Assurance Maladie dans tous les laboratoires de ville. Celui-ci permet de toucher une population plus large, notamment les jeunes qui n’osent pas aller dans les centres dédiés au dépistage et à la prise en charge du VIH. Au regard du bilan positif, la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2022 a décidé de le généraliser à la France entière.

 

EN BREF… Les points forts de ce nouveau dispositif

Le test VIH gratuit et sans ordonnance en laboratoire de biologie médicale s’appuie sur :

  • l’accès direct aux laboratoires de biologie médicale,
  • l’absence de conditionnement de la réalisation du dépistage à une prescription médicale,
  • la prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie sans avance de frais.