Pour une meilleur prise en charge des assurés demandeurs d'emplois dans le Gers, le Tarn et les Hautes-Pyrénées

Carsat Midi-Pyrénées

L’Assurance Maladie du Gers, du Tarn, des Hautes-Pyrénées et Pôle emploi ont signé 3 conventions tripartites afin de renforcer les collaborations locales déjà existantes pour lutter contre le renoncement aux soins et lever les freins au retour à l’emploi dus à une santé dégradée.

Une ambition commune au profit des plus fragiles

L’Assurance Maladie et Pôle emploi s’inscrivent tous deux dans la « stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté  ». L’objectif ? Lutter contre la précarité et renforcer des dispositifs d’accompagnement de ceux qui en ont le plus besoin.

En effet, les problématiques de santé ont été identifiées par les conseiller(e)s Pôle emploi comme 3ème frein connexe à la recherche d’un emploi ou à la reprise d’une activité derrière les difficultés financières ou de logement. L’épidémie de Covid-19, qui a conduit les personnes en recherche d’emploi à davantage renoncer ou reporter des soins que les personnes en emploi, a augmenté l’ampleur de ce frein.

Permettre et faciliter l’accès aux soins pour cette catégorie d’assurés doit devenir, lorsque cela est nécessaire, un préalable à la recherche d’emploi.

Pour y parvenir

dans le Gers,

  • Bernard Servaud, directeur de la CPAM du Gers,
  • Catherine GUILBAUDEAU, directrice territoriale Pôle emploi Gers/Hautes-Pyrénées,
  • Corinne GEORGE, directrice Adjointe Santé et Social de la Carsat Midi-Pyrénées

ont signé une convention de partenariat le 13 septembre.

dans le Tarn,

  • Isabelle COMTE, directrice de la CPAM du Tarn,
  • Laurent PAUL, directeur territorial Pôle emploi Aveyron/Tarn et
  • Corinne GEORGE, directrice Adjointe Santé et Social de la Carsat Midi-Pyrénées

ont signé une convention de partenariat le 14 septembre.

dans les Hautes-Pyrénées,

  • Bernard SERVAUD, directeur de la CPAM des Hautes-Pyrénées,
  • Catherine GUILBAUDEAU, directrice Territoriale Pôle emploi Gers/Hautes-Pyrénées et
  • Corinne GEORGE, directrice Adjointe Santé et Social de la Carsat Midi-Pyrénées

ont signé une convention de partenariat le 16 décembre.

Une meilleure orientation des publics

L’Assurance Maladie et Pôle emploi développent, depuis 2013, au niveau local, des collaborations qui se traduisent notamment par des actions d’accompagnement des demandeurs d’emploi pour l’accès aux droits et aux soins et pour la prévention de la désinsertion professionnelle.

Les signatures de ces deux conventions viennent renforcer les axes de collaboration entre les deux institutions.

Elle aura comme principal objectif l’amélioration du service rendu au  public, grâce à une meilleure connaissance des modalités d’accompagnement offertes par chacun des deux acteurs aux assurés demandeurs d’emploi.

Grâce aux connaissances et compétences mutuelles acquises, un agent de Pôle emploi pourra renseigner, accompagner et/ou orienter un assuré-demandeur d’emploi faisant face à une problématique relevant de l’Assurance Maladie (droits auxquels il peut prétendre, absence de complémentaire santé, renoncement aux soins...) et l’entravant dans sa reprise d’un emploi. Réciproquement, un collaborateur de l’Assurance Maladie pourra renseigner, accompagner et/ou orienter un assuré faisant face à une problématique relevant de Pôle emploi (questions sur les allocations chômage ou les aides financières,appui à la reconversion professionnelle...). 

Une attention particulière portée aux salariés en arrêt de travail et aux personnes susceptibles de perdre leur emploi

Les maladies, les accidents de travail peuvent avoir des conséquences sur l’emploi en entraînant un risque d’inaptitude au poste de travail et donc un possible licenciement pour le salarié concerné ou un arrêtde l’activité pour le travailleur indépendant.

L’Assurance Maladie, via le service social de la CARSAT, est depuis plusieurs années engagée sur le dispositif de la Prévention à la Désinsertion Professionnelle (PDP) ; ainsi les Assistantes Sociales proposent aux assurés en risque de rupture professionnelle un accompagnement qui aura pour objet l’étude et la mise en œuvre d’un projet de reclassement.
Le service social  dispose d’outils de remobilisation professionnelle (bilan de compétences, Essais encadrés, Contrat de rééducation professionnel...) et travaille en collaboration étroite avec ses partenaires au quotidien que sont les services de la CPAM et le service médical de l’Assurance Maladie, mais également en concertation étroite avec les acteurs de l’emploi : services de santé au travail, la MDPH, le CAP Emploi...

Dans le cadre de cet axe d’intervention, il est essentiel qu’un partenariat spécifique soit mis en œuvre avec les services de Pôle Emploi.
En effet, cette collaboration permettra de sécuriser plus encore les parcours des salariés et travailleurs indépendants accompagnés par le service social ; ceci en permettant une orientation rapide et fluide vers les services de Pôle emploi et une prise en charge par ceux-ci en cas d’impossibilité de reclassement de la personne concernée à l’issue de son arrêt de travail.

Le service social de la Carsat Midi-Pyrénées en 2020

  • 18 031 assurés accompagnés par le Service social en individuel ;
  • 48 573 entretiens réalisés dont 22% de visu et 78% par téléphone du fait du contexte sanitaire ;
  • 1 326 assurés accompagnés en collectif, à travers 45 actions sous forme de réunions d’information ou de groupes de soutien.