L’Assurance Maladie du Loiret s’engage auprès des Restos du Cœur et de La Croix Rouge

CPAM du Loiret

L’Assurance Maladie du Loiret a signé, les 27 et 28 avril, deux conventions de partenariat avec Les Restos du Cœur et La Croix Rouge pour renforcer l’accès aux droits et aux soins des personnes accueillies par ces deux associations.

Favoriser l’accès aux droits et aux soins à l’ensemble de la population, et particulièrement aux publics les plus fragiles, est inscrit au cœur de la mission de l’Assurance Maladie. Cependant, certains assurés renoncent à se faire soigner. Les raisons sont diverses et parfois multiples : méconnaissance des prestations, manque de ressources financières, complexité des démarches et du système de santé peuvent constituer des freins pour l’insertion dans un parcours de soins.

Dans un souci commun de lutte contre les exclusions et pour garantir les droits à l’Assurance Maladie et aux soins des populations fragiles, Catherine Pelletier, directrice de l’Assurance Maladie du Loiret et Éloïse Lore, directrice de la Carsat Centre-Val de Loire, ont signé le 27 avril avec Laure-Marie Sokeng Minière, présidente de la délégation territoriale du Loiret de la Croix-Rouge française, et le 28 avril avec Sophie Spilliaert, présidente de l’association départementale des Restos du Cœur du Loiret ont signé, deux conventions de partenariat qui traduisent les engagements réciproques de l’Assurance Maladie du Loiret et des deux associations départementales pour fluidifier le parcours des assurés et les aider dans leurs démarches de santé, faciliter l’ouverture et la connaissance de leurs droits, leur accès aux soins, et leur proposer un accompagnement attentionné.

Signature de la convention entre la CPAM et la Croix Rouge

Les bénévoles et salariés des deux associations accompagnés sur les dispositifs d’accès aux droits et aux soins

D’ici quelques mois, les bénévoles et salariés des Restaurants du Cœur et de la Croix-Rouge bénéficieront de sessions d’informations collectives sur les droits, services et offres de prévention de l’Assurance Maladie comme l’examen de prévention en santé. En parallèle, l’organisation des deux associations sera présentée aux  conseillers de l’Assurance Maladie, susceptibles d’orienter des assurés vers ces partenaires. 

Pour faciliter cet accompagnement et dans une logique de proximité, des agents de l’Assurance Maladie du Loiret seront présents lors des distributions alimentaires des Restos du Cœur sur les sites de Fleury-les-Aubrais, Orléans-La Source et Saint-Jean-le-Blanc pour accompagner les bénéficiaires dans leurs démarches, les renseigner sur la complémentaire santé, mettre à jour leur carte Vitale, vérifier leurs droits, les aider dans la création d’un compte ameli, les informer sur Mon Espace Santé, et leur proposer de les inscrire à un examen de prévention en santé au sein du centre d’examens de santé pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie, et diriger ceux en situation de renoncement aux soins vers la mission accompagnement santé de l’Assurance Maladie du Loiret. Des actions d’accompagnement, notamment dans le cadre de la crise sanitaire, avaient déjà été mises en place pour accompagner les bénéficiaires des Restos du Cœur dans la vaccination contre la Covid-19. Des actions similaires sont également prévues auprès des bénéficiaires de la Croix-Rouge.

Le service social de l’Assurance Maladie pourra proposer un accompagnement psycho-social aux personnes en rupture avec le système de santé et, dans le cadre de la prévention de la désinsertion professionnelle, un accompagnement aux assurés en arrêt de travail et présentant un risque d’inaptitude à l’issue de l’arrêt.

Signature de la convention entre la CPAM et les Restos du coeur

Le milieu associatif et d’action sociale, un partenaire essentiel dans la lutte contre le non recours aux droits et aux soins

La lutte contre le renoncement aux soins est au cœur de la mission de l’Assurance Maladie. Ces derniers mois, l’Assurance Maladie du Loiret a également signé une convention de partenariat qui vise à renforces ses liens avec ADOMA, premier opérateur national de solution temporaire de logement, qui héberge des personnes en difficultés : jeunes en insertion, travailleurs précaires, bénéficiaires de minima sociaux, travailleurs migrants, ou encore familles monoparentales.

 

Contact presse

Anaïs Petit : [email protected] - 06 60 85 93 38