Création de la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) du Genevois

CPAM de la Haute-Savoie

Le 28 février 2022, l’Assurance Maladie de Haute-Savoie et l’agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes ont contractualisé avec la CPTS du Genevois.

Les Communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) sont des organisations construites à l’initiative des professionnels de santé sur un territoire donné. Elles ont pour vocation d’apporter des réponses aux enjeux de santé de leur territoire et de répondre aux attentes des professionnels de santé notamment en décloisonnant médecine de ville et médecine hospitalière.
Dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire, les CPTS ont démontré leur capacité à se mobiliser, s’organiser et coopérer, permettant la mise en place de centres de consultations, de dépistage ou encore de centres de vaccination et répondant ainsi aux besoins des habitants des territoires.
Depuis l’été 2019, un Accord conventionnel interprofessionnel (ACI) leur permet de bénéficier de financements.

L’élaboration du projet fondateur de la CPTS par les professionnels de santé s’est adossée à un diagnostic territorial afin de mieux répondre aux spécificités locales en termes de population et d’offre de soins. La réflexion a été constamment guidée par la volonté de pouvoir proposer aux patients une prise en charge de proximité, globale et fluide.

Le territoire de la CPTS

Le territoire d’action de la CPTS du Genevois couvre 18 communes, soit près de 50 000 habitants :

Archamps, Beaumont, Bossey, Chênex, Chevrier, Collonges-sous-Salève, Dingy-en-Vuache, Feigères, Jonzier-Epagny, Minzier, Neydens, Presilly, Savigny, Saint-Julien-en-Genevois, Valleiry, Vers, Viry, Vulbens.

Les objectifs de la CPTS du Genevois

Ils s’articulent autour de grandes missions : l’accès aux soins, le parcours de soins coordonné et pluri-professionnels, la prévention et la promotion de la santé.

L’accès aux soins

  • Faciliter l’accès au médecin traitant avec la mise en place d’un dispositif d’orientation des patients sans médecin traitant;

    Quelques chiffres sur le territoire de la CPTS du Genevois :

    • 25,5% de personnes de 17 ans et + n’ont pas de médecin traitant
    • 9,8% des personnes de 17 ans et + en ALD n’ont pas de médecin traitant
    • 15% des personnes de 70 ans et + n’ont pas de médecin traitant
    • 23% des bénéficiaires de la Complémentaire santé solidaire de 17 ans et + n'ont pas de médecin traitant
       
  • Améliorer la réponse aux soins non programmés;
  • Promouvoir la CPTS auprès des professionnels de santé du territoire.

Le parcours de soins coordonné et pluri-professionnels

  • Améliorer la prise en charge et l'accès aux soins des patients dans le cadre de parcours pour l'insuffisance cardiaque et le diabète;
  • Alimenter Mon espace santé (comprenant le Dossier Médical Partagé - DMP) pour un meilleur suivi des patients.

La prévention et la promotion de la santé

  • Promouvoir le dépistage du cancer du sein et du cancer colo-rectal ;
  • Mettre en place des actions de prévention des chutes.

La démarche qualité et pertinence des soins

  • Optimiser la rédaction des prescriptions sur ordonnances.

L'attractivité du territoire

  • Promouvoir l'attractivité du territoire pour les professionnels de santé.

Cette réflexion s’est concrétisée dans un projet d’accord qui prend la forme d’un contrat entre les professionnels de santé qui constituent la CPTS, la caisse primaire d’assurance maladie de Haute-Savoie et l’agence régionale de santé Auvergne Rhône-Alpes. Ce contrat peut être amené à évoluer tout comme la CPTS pour une adaptation permanente aux besoins de santé des habitants. Le contenu précis des missions qu’il décline, les moyens déployés, les indicateurs et le suivi des résultats ont été définis au niveau local.

La signature de cet accord conventionnel interprofessionnel, le 28 février 2022, entérine la création de la CPTS du Genevois et marque le début de sa mise en oeuvre opérationnelle au profit de ses habitants.