Pascal Rochois devient le nouveau directeur général de la CPAM de la Sarthe

05 mars 2021
CPAM de la Sarthe
Bloc(s) de contenus: 

La CPAM de la Sarthe a depuis le 1er mars un nouveau directeur général en la personne de monsieur Pascal Rochois. Monsieur Rochois a vu sa candidature sélectionnée par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, validée par le Conseil de la CPAM de la Sarthe, puis a été nommé par le directeur général de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie.

Il succède à monsieur Rouyer, qui dirigeait la CPAM de la Sarthe depuis 2016 et a fait valoir ses droits à la retraite à la fin de l’année 2020. Un intérim de deux mois a été assuré par Maud Bosser, directrice adjointe de la CPAM.

Pascal Rochois a déjà un long et riche parcours au service de la Sécurité sociale et plus particulièrement de l’Assurance maladie. Il était auparavant directeur financier et comptable de la CPAM de Maine-et-Loire depuis 2010, après avoir exercé différentes fonctions au sein des caisses d’Angers ou de Cholet, dont il fut directeur de 2006 à 2010. Auparavant, il fut aussi responsable de l’audit interne et du service trésorerie de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse à Paris.

Originaire de l’île de Noirmoutier en Vendée, Pascal Rochois est diplômé de l’École supérieure de commerce de Tours (aujourd’hui Excelia). En 2003, Pascal Rochois a passé et obtenu le diplôme de l’École nationale supérieure de sécurité sociale (EN3S).

Pascal Rochois arrive au Mans dans un contexte évidemment perturbé par la crise sanitaire, contre laquelle l’Assurance maladie est mobilisée notamment à travers le dispositif de contact tracing.

Cette activité cruciale mobilise à la CPAM de la Sarthe à ce jour 62 personnes qui œuvrent sept jours sur sept à briser les chaînes de contamination.

Message de Pascal Rochois : 

« J’ai débuté ma carrière dans le privé, dans le secteur informatique, mais je me suis rendu compte que j’étais en recherche d’une mission d’utilité sociale, que remplissent très bien la Sécurité Sociale et l’Assurance maladie. Après 18 années dans le Maine-et-Loire, je viens mettre mes compétences de dirigeant, mon engagement au sein de l’Assurance maladie et de ses valeurs, au service de la CPAM de la Sarthe et des assurés sarthois.

Depuis un an, les équipes de la CPAM de la Sarthe ont fait preuve d’une grande capacité d’adaptation face aux confinements, au télétravail massif et aux fréquents changements réglementaires. La CPAM de la Sarthe a su maintenir ses missions de service public, les paiements des professionnels de santé, des hôpitaux, les remboursements des assurés ou des arrêts de travail, avec des sollicitations en nette augmentation. Mes premières semaines seront consacrées à la rencontre des équipes de la caisse primaire mais aussi des différents partenaires du système de santé sarthois. »

Pascal Rochois en quelques dates clés

  • 1993 : ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE ET D’ADMINISTRATION DES ENTREPRISES – TOURS) ;
  • 2003 : ECOLE NATIONALE SUPERIEURE DE SECURITE SOCIALE ;
  • 1996 – 2002 : Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (audit interne) ;
  • 2003 : responsable ressources humaines de la CPAM d’Angers ;
  • De 2004 à 2009 : directeur puis directeur adjoint de la CPAM de Cholet ;
  • 2010 : directeur comptable et financier de la CPAM du Maine-et-Loire ;
  • Mars 2021 : directeur général de la CPAM de la Sarthe.

La CPAM de la Sarthe en quelques données

La CPAM de la Sarthe fait partie d’un réseau de 102 Caisses Primaires d’Assurance Maladie. Elle employait, au 28 février, 502 salariés (CDD, CDI), exerçant plus de 80 métiers (conseiller clientèle, juriste, chargé de marketing, agent d’accueil, comptable, statisticien, informaticien, etc.).

Acteur central du système de santé sarthois, la CPAM a administré et payé en 2020 près de 1,56 milliard d’euros de prestations maladie (contre 1,46 milliard en 2019) pour les assurés du régime général de la Sarthe, c’est-à-dire les 534 000 bénéficiaires de l’Assurance Maladie dans le département.

La CPAM de la Sarthe travaille également avec plus de 17 000 entreprises et employeurs et 2 300 professionnels de santé du département de la Sarthe.

Dans le cadre de l’intégration des régimes sociaux, la CPAM de la Sarthe a intégré dans ses bénéficiaires 10 500 étudiants en 2019, puis 30 000 travailleurs indépendants en 2020.

En 2020, 186 000 tests PCR ont été remboursés par la CPAM de la Sarthe pour un montant de 11,5 millions d’euros.

Les arrêts maladie dérogatoires (arrêts garde d’enfants, arrêts pour isolement des personnes contacts, etc.) ont représenté 11,5 % des arrêts maladie sarthois, soit 9,5 millions sur 82 millions d’euros d’indemnités journalières.

Pascal Rochois devient le nouveau directeur général de la CPAM de la Sarthe