Caroline Bonnet, nouvelle directrice de la CPAM de la Mayenne

04 février 2021
CPAM de la Mayenne
Bloc(s) de contenus: 

Caroline Bonnet a pris ses fonctions de directrice de la caisse primaire d’assurance maladie de la Mayenne le 1er février 2020. Elle succède ainsi à Jean-Baptiste Calcoen, qui a occupé ce poste de 2015 à 2020.

Âgée de 49 ans, Caroline Bonnet connait bien l’Assurance Maladie, qu’elle a rejointe en 2005 à sa sortie de l’École nationale supérieure de sécurité sociale (43e promotion). Diplômée de lettres classiques et de l’Institut d’Études Politiques de Paris, elle a commencé sa vie professionnelle à la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) en 1996. À sa sortie de l’EN3S, elle a notamment occupé les postes de directrice adjointe à la CPAM du Morbihan (2010 – 2015), puis directrice adjointe à la CPAM d’Ille-et-Vilaine (2015 – 2021), où elle gérait les relations avec les partenaires de santé à l’échelle de la région.

« L’Assurance Maladie joue un rôle clé pour accompagner les assurés et les professionnels de santé au quotidien et assurer le financement du système de santé. Ce rôle a pris une dimension toute particulière durant la crise sanitaire, et les équipes de la CPAM de la Mayenne ont été au rendez-vous en maintenant la qualité du service et en prenant en charge une mission supplémentaire de santé publique avec le Contact Tracing, ce que je souhaite saluer », indique Caroline Bonnet.

En parallèle de sa contribution à la gestion de la crise, la CPAM s’attachera à poursuivre d’autres objectifs : « Contribuer à consolider l’offre de soins sur les territoires en accompagnant les professionnels de santé dans leur effort d’organisation et en promouvant l’essor du numérique en santé est un enjeu essentiel. La caisse est par ailleurs engagée dans une modernisation de ses locaux et a ainsi récemment ouvert un espace d’accueil totalement rénové. C’est un bel outil au service de la population, qui vient s’inscrire dans une stratégie d’offre de service globale avec nos téléservices, l’accueil sur rendez-vous, et le partenariat avec les Maisons France Service pour un service au plus près des Mayennais. Enfin, nous serons particulièrement attentifs à la situation de nos assurés les plus vulnérables, dans un contexte économique et social fragilisé par la crise. »