Dépenses remboursées affectées à chaque pathologie en 2018

20 octobre 2021
Catégorie(s) :
  • ALD
  • asthme
  • cancer
  • dépense par pathologie
  • dépense par prestation
  • diabète
  • grossesse maternité
  • maladie cardio-neurovasculaire
  • maladie chronique
  • santé mentale
  • suivi de la consommation de soins

Des informations détaillées sur les dépenses annuelles remboursées par l'ensemble des régimes d'assurance maladie et affectées à chaque pathologie, traitement chronique ou épisode de soins sont présentées par poste de dépenses.

Présentation

Les données proposées en téléchargement sur cette page sont des résultats issus de la cartographie des pathologies et des dépenses de l'Assurance Maladie (données de la France entière depuis 2015, mises à jour chaque année).

Elles présentent des informations sur les dépenses remboursées par l'ensemble des régimes d'assurance maladie et affectées à chaque pathologie, traitement chronique ou épisode de soins. Ces dépenses sont réparties entre :

  • les soins de ville (dont soins de médecins, soins infirmiers ou de kinésithérapie, médicament, biologie, transports, etc.) ;
  • les hospitalisations dans des établissements de santé publics ou privés ;
  • les prestations en espèces (dont indemnités journalières).

Les dépenses proposées sont de différents types :

  • dépenses annuelles remboursées ;
  • dépenses moyennes remboursées (par an et par patient).

Les dépenses sont affectées :

  • soit à une pathologie, un traitement chronique ou un épisode de soins ;
  • soit à un regroupement de pathologies, de traitements chroniques ou d'épisodes de soins.

Des précisions et éléments complémentaires sont disponibles ci-dessous.

Les catégories de pathologies, traitements chroniques et épisodes de soins de la cartographie des pathologies et des dépenses de l'Assurance Maladie sont définies de la manière suivante :

  • maladies cardio-neurovasculaires : ce groupe comprend les maladies coronaires (dont l’infarctus du myocarde), les accidents vasculaires cérébraux (AVC), l’insuffisance cardiaque, l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (Aomi), les troubles du rythme ou de la conduction, les maladies valvulaires, l’embolie pulmonaire et les autres affections cardiovasculaires. On distingue les pathologies en phase aiguë et chronique ;
  • traitements du risque vasculaire : il s’agit de personnes prenant des traitements antihypertenseurs et/ou hypolipémiants (en dehors de celles qui ont certaines maladies cardio-neurovasculaires, un diabète ou une insuffisance rénale chronique terminale) ;
  • diabète : quel que soit son type ;
  • cancers : les plus fréquents (cancers du sein, de la prostate, du côlon et du poumon) sont distingués, les autres cancers étant regroupés. On distingue les cancers en phase active de traitement (dits « actifs ») et les cancers en phase de surveillance ;
  • pathologies psychiatriques : ce groupe comprend les troubles psychotiques (dont la schizophrénie), les troubles névrotiques et de l’humeur (dont les troubles bipolaires et la dépression), la déficience mentale, les troubles addictifs, les troubles psychiatriques débutant dans l’enfance et l’ensemble des autres troubles psychiatriques (de la personnalité ou du comportement) ;
  • traitements psychotropes : il s’agit de personnes prenant régulièrement des traitements antidépresseurs et régulateurs de l’humeur, des neuroleptiques, des anxiolytiques et/ou hypnotiques (mais qui n’ont pas de diagnostic psychiatrique repérable dans le système national des données de santé (SNDS) via une hospitalisation ou une affection de longue durée récentes) ;
  • maladies neurologiques et dégénératives : ce groupe comprend les démences (notamment la maladie d’Alzheimer), la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques, la paraplégie, la myopathie et la myasthénie, l’épilepsie et les autres affections neurologiques ;
  • maladies respiratoires chroniques : ce groupe comprend l'asthme, la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), l'insuffisance respiratoire chronique, etc. La mucoviscidose n’est pas incluse dans ce groupe ;
  • maladies inflammatoires, maladies rares et virus de l’immunodéficience humaine (VIH) ou sida : ce groupe comprend les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (Mici), la polyarthrite rhumatoïde et la spondylarthrite ankylosante, les autres maladies inflammatoires chroniques pour les maladies rares, les maladies métaboliques héréditaires, la mucoviscidose, l’hémophilie et les troubles de l’hémostase grave. L’infection par le VIH ou syndrome d’immunodéficience acquise (sida) fait l’objet d’un groupe séparé au sein de cette grande catégorie ;
  • insuffisance rénale chronique terminale (IRCT) : ce groupe comprend la dialyse chronique, la transplantation rénale et le suivi de transplantation rénale ;
  • maladies du foie ou du pancréas : ce groupe comprend l'ensemble des atteintes du foie et du pancréas, à l’exception de la mucoviscidose et du diabète, qui sont repérés par ailleurs ;
  • autres affections de longue durée (ALD) (regroupées) : il s'agit des personnes avec une ALD autres que celles relatives aux pathologies ci-dessus mentionnées ;
  • maternité : ce groupe comprend les femmes de 15 à 49 ans, prises en charge pour le risque maternité à partir du 1er jour du 6e mois de grossesse jusqu’au 12e jour après l’accouchement ;
  • traitements chroniques par antalgiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et corticoïdes : il s’agit de traitements délivrés au moins six fois dans l’année, qui peuvent être à visée rhumatologique chronique (lombalgie, arthrose, etc.) mais aussi liés à la prise en charge de toute pathologie chronique douloureuse, y compris celles repérées ci-dessus ;
  • séjours hospitaliers ponctuels (pour des motifs qui ne correspondent pas aux groupes de pathologies repérées ci-dessus) : ils peuvent découler de causes infectieuses (pneumonie par exemple), traumatiques, chirurgicales programmées (prothèse de hanche) ou non (appendicectomie), exploratoires (coloscopie), ou des symptômes ou pathologies mal définis ;
  • pas de pathologie, traitement, maternité, hospitalisation ou traitement antalgique ou anti-inflammatoire : ce groupe comprend les personnes qui ne sont classées dans aucune des catégories de pathologies, traitements chroniques et épisodes de soins mentionnées ci-dessus ;
  • consommation courante de soins : elle recouvre les dépenses de soins pour des pathologies bénignes (infections virales bénignes, angines, gastro-entérites sans gravité, etc.). Ces dépenses concernent toute la population de la cartographie, que les personnes aient ou non une des pathologies, traitements chroniques ou épisodes de soins mentionnés ci-dessus.

Des précisions concernant la méthode sont disponibles dans l'onglet « Lisez-moi » du fichier en téléchargement ci-dessous.

Pour plus d''informations sur l'affectation des dépenses à chaque pathologie ou la méthode de la cartographie en général, consulter l'article dédié Méthode de la cartographie des pathologies et des dépenses de l'Assurance Maladie.

Le fichier proposé en téléchargement ci-dessous se compose de quatre tableaux. Chacun présente les dépenses affectées à une pathologie donnée (ou à un groupe de pathologies donné), remboursées par l'ensemble des régimes d'assurance maladie.

Les dépenses sont réparties entre les postes de dépenses (regroupant différentes prestations) suivants :

  • ensemble des soins de ville ;
    • soins de médecins ;
    • soins infirmiers ;
    • soins de kinésithérapie ;
    • soins d'autres professionnels de santé ;
    • médicament ;
    • autres produits de santé ;
    • biologie ;
    • transports ;
    • autres dépenses de soins de ville ;
  • ensemble des hospitalisations dans des établissements de santé publics ou privés ;
    • dont hospitalisations pour des séjours en médecine, chirurgie et obstétrique ;
  • ensemble des prestations en espèces ;
    • dont indemnités journalières versées en cas de maladie, d’accident du travail ou de maladie professionnelle.

Dépenses annuelles remboursées

Dans le premier tableau, pour chaque pathologie, traitement chronique ou épisode de soins, sont présentés :

  • l'effectif de patients pris en charge ;
  • les dépenses annuelles affectées, réparties entre les différents postes de dépenses.

Dans le deuxième tableau, ces mêmes données sont présentées pour chaque regroupement de pathologies, de traitements chroniques ou d'épisodes de soins.

Dépenses moyennes remboursées (par an et par patient)

Dans le troisième tableau, pour chaque pathologie, traitement chronique ou épisode de soins, sont présentés :

  • l'effectif de patients pris en charge ;
  • les dépenses moyennes (par an et par patient) affectées, réparties entre les différents postes de dépenses.

Dans le quatrième tableau, ces mêmes données sont présentées pour chaque regroupement de pathologies, de traitements chroniques ou d'épisodes de soins.

Informations sur la série de données

Propriété Valeur
Thème(s) pathologies
Mot(s)-clé(s) ALD ; asthme ; cancer ; dépense par pathologie ; dépense par prestation ; diabète ; grossesse maternité ; maladie cardio-neurovasculaire ; maladie chronique ; santé mentale ; suivi de la consommation de soins
Période couverte 2015 - 2019
Périodicité des données annuelle
Découpage territorial national

Propriété Valeur
Couverture spatiale France entière
Régime(s) ensemble des régimes d'assurance maladie (données du régime général, de la sécurité sociale agricole (MSA) et des régimes spéciaux)
Source système national des données de santé (SNDS)
Type de datation en date de soins
Risque(s) couvert(s) maladie, maternité, invalidité et décès (branche « Maladie ») ; accident du travail, accident de trajet, maladie professionnelle (branche « AT/MP »)
Périmètre des dépenses soins de ville ; établissements de soins privés ; établissements de soins publics ; prestations en espèces
Type de données cartographie des pathologies et des dépenses de l'Assurance Maladie

Téléchargement

Dépenses remboursées affectées à chaque pathologie en 2018 XLSX, 74.73 Ko
01/10/2020
20/10/2021

Autres jeux de données de la série