Les traitements médicamenteux en grand conditionnement : la situation 5 ans après l'autorisation

01 mai 2010
Catégorie(s) :
  • diabète
  • maladie cardio-neurovasculaire
  • maladie chronique
  • pratique des pharmacies d’officine
  • suivi de la consommation de soins

Ce numéro 30 de la collection Points de repère présente la progression de l'utilisation des grands conditionnements (ou conditionnements trimestriels) pour quatre grandes pathologies, depuis leur autorisation en 2004.

Présentation

Les premiers conditionnements trimestriels ou grands conditionnements ont été commercialisés en septembre 2005, après leur autorisation en 2004. Depuis, leur progression est constante et s’est même accélérée début 2008. Au sein des quatre principales pathologies pour lesquelles ils sont disponibles, le diabète, l’ostéoporose, l’hypertension et l’hypercholestérolémie, les grands conditionnements représentent aujourd’hui près d’un quart des traitements délivrés.

Le prix d'une boîte de trois mois est, en moyenne, de 13 % inférieur à celui de trois boîtes d'un mois. Pour les pathologies telle que l'hypertension qui représentent des dépenses considérables pour l'Assurance Maladie, les économies potentielles liées à cette différence de prix sont tangibles : près de 400 millions d'euros par an si la dispensation de boîtes trimestrielles atteignaient 60 % des traitements des patients stabilisés.

La prescription et la dispensation de boîtes en conditionnement trimestriel entrent peu à peu dans les habitudes et ont largement progressé depuis la mise en oeuvre de la réglementation, pour concerner aujourd'hui près d'un quart des traitements délivrés en officine. Les marges de progression restent néanmoins importantes.

En outre, cette analyse montre que la prescription se fait à bon escient pour les patients stabilisés dans leur traitement. Pour l'année 2009, on estime à 105 millions d'euros l'économie réalisée grâce aux grands conditionnements. Celle-ci se fait au bénéfice à la fois des assureurs et des patients.

Citer ce Points de repère : Vincent Reduron (Cnam). Les traitements médicamenteux en grand conditionnement : la situation cinq ans après l'autorisation. Points de repère n° 30. Mai 2010.

Informations sur la publication

Propriété Valeur
Thème(s) médicaments et dispositifs médicaux ; organisation du système de santé et des soins
Collection Collection Points de repère
Date de publication mai 2010
Auteur(s) Caisse nationale de l'Assurance Maladie (Cnam)
Fréquence de parution de la collection ponctuelle
Mot(s)-clé(s) diabète ; maladie cardio-neurovasculaire ; maladie chronique ; pratique des pharmacies d’officine ; suivi de la consommation de soins

Autres publications de la collection