Technicien paie

24 octobre 2018
Au sein des centres nationaux de gestion de la paie qui mutualisent l’activité pour plusieurs organismes, il assure le traitement de la paie des collaborateurs de l’Assurance Maladie. Ses qualités ? Son esprit d’analyse et de synthèse, sa rigueur et sa discrétion.
Bloc(s) de contenus: 

Mission

Dans un contexte de mutualisation de la paie, le technicien paie assure le traitement de la paie des collaborateurs de plusieurs organismes de l’Assurance Maladie relevant du périmètre d’action du Centre national de gestion de la paie (CNGP).

Activité

En pratique, le technicien paie effectue des missions à différents degrés en fonction de son profil : débutant ou confirmé.

Le technicien paie débutant :

  • réceptionne les données de paie et s’assure de leur conformité ;
  • réalise les calculs en application de la réglementation de son domaine d’activité ;
  • effectue leur saisie dans le système d’information des ressources humaines (SIRH) ;
  • procède à la vérification des produits de paie (bulletins de salaire…) ;
  • contribue à la préparation de l’ensemble des déclarations sociales et fiscales obligatoires.

Le technicien paie confirmé peut être amené en plus à :

  • assurer les échanges avec les référents locaux de paie des organismes ;
  • participer à la mise à jour du paramétrage du SIRH ;
  • participer à la mise à jour de la documentation du service dans le cadre des groupes de travail (procédure, note technique, mode opératoire, etc.) ;
  • identifier les difficultés ou méconnaissances des techniciens et alerte les référents.

Compétences et qualités

  • Compétences juridiques
  • Connaissance du SIRH
  • Esprit d’analyse et de synthèse
  • Force de proposition
  • Rigueur, organisation
  • Discrétion

Formation (diplôme et formation(s) proposé(es) en interne)

Le poste de technicien paie est accessible à partir du niveau bac+2 en ressources humaines ou comptabilité.

Consultez les offres correspondantes