Usage des médicaments en ville durant l'épidémie de Covid-19 : parution d’une étude du GIS EPI-Phare

22 juin 2020

Bloc(s) de contenus: 

Le groupement d’intérêt scientifique (GIS) EPI-Phare constitué par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et la Caisse nationale de l’Assurance Maladie (Cnam) a réalisé une étude de pharmaco-épidémiologie portant sur la dispensation sur ordonnance, pendant le confinement, en pharmacie d’officine, de médicaments remboursés.

Réalisée à partir des données du Système national des données de santé (SNDS), cette étude a pour objectif de caractériser les comportements de consommation de la population vis-à-vis des médicaments prescrits en ville, qu’ils soient en lien ou non avec le Covid-19, dans le contexte particulier de l’épidémie et du confinement.

En se fondant sur l’analyse de 725 millions d’ordonnances, elle compare, pour 58 classes thérapeutiques, le nombre de personnes ayant eu une délivrance de médicaments remboursés en pharmacie chaque semaine depuis mars 2020 au nombre « attendu » estimé sur la base de la même période en 2018 et 2019.

Les résultats après 8 semaines de confinement et une semaine post-confinement montrent que durant cette période, la consommation de médicaments de ville, en France, a été profondément modifiée. Plusieurs points de situation (après 2 semaines, 5 semaines et 8 semaines de confinement) ont été publiés. La surveillance réalisée par EPI-Phare sera poursuivie jusqu’au retour à une situation normalisée. Les données seront régulièrement mises à jour et publiées sur les sites de l’ANSM de la Cnam et d’EPI-Phare.