Une enquête sur l’accès aux soins pendant le confinement en partenariat avec l’Odenore

31 juillet 2020

Bloc(s) de contenus: 

L’Assurance Maladie lance une enquête en ligne sur l’accès aux soins pendant le confinement, en partenariat avec l’Observatoire des non-recours aux droits et services (Odenore). Cette enquête, ouverte à l’ensemble de la population, a pour objectif d’estimer l’ampleur et la nature des phénomènes de renoncement aux soins durant cette période particulière et de mieux identifier le profil des personnes concernées par ces difficultés d’accès.

Un partenariat nourri depuis plus de 6 ans

L'Odenore accompagne la Cnam depuis plus de 6 ans déjà, dans l'expérimentation, la mise en place, la généralisation et le déploiement des « Missions accompagnement santé » (ex Pfidass) (1). Cet accompagnement a donné lieu à la réalisation de diagnostics socio-territoriaux sur la réalité du renoncement aux soins sur un territoire ainsi que des rapports sur différents aspects du déploiement du dispositif.

Plus récemment, en juin 2019, l’Odenore et la Cnam ont organisé, à Paris, un colloque sur le thème « Renoncement et accès aux soins. De la recherche à l’action » qui réunissait les différents acteurs de la lutte contre le renoncement aux soins en France. Un an après, alors que la crise du Covid-19 a attisé certaines difficultés d’accès aux soins et en a généré de nouvelles, ces échanges apparaissent plus que jamais d’actualité.

(1) La « Mission accompagnement santé » a remplacé la Plate-forme d'intervention départementale pour l'accès aux soins et à la santé (PFIDASS).

 

Qu’est-ce que l’Odenore ?

L’Odenore est un laboratoire composé d’une dizaine de chercheurs au sein de l’Université Grenoble Alpes, qui travaillent dans les domaines des prestations sociales, de la santé, de l’insertion sociale et professionnelle, de l’autonomie, de la médiation sociale, des déplacements, de la lutte contre les discriminations, afin :

  • d’observer des situations de non-recours, mesurer leur importance, caractériser les populations concernées, enquêter sur les causes ;
  • d’analyser les limites de l’intégration sociale par les politiques publiques au regard des phénomènes de non-recours ;
  • de diffuser les connaissances, les données et les méthodes d'identification et d'évaluation du non-recours ;
  • d’accueillir la réalisation de stages, de mémoires de master et de recherches doctorales ;
  • de servir de support à des séjours scientifiques dans le cadre de collaborations internationales.