Premier numéro de la nouvelle collection « Profils » : les cardiologues libéraux en 2019

07 octobre 2021

Bloc(s) de contenus: 

En cette rentrée 2021, l'Assurance Maladie lance une nouvelle collection d'études statistiques consacrée aux professions de santé : la collection « Profils ». Celle-ci présente de manière synthétique une spécialité de médecins, à travers des données annuelles et des analyses statistiques. Le premier numéro de Profils porte sur les cardiologues libéraux en 2019.

Une collection pour découvrir des professions médicales

La collection « Profils » a pour but de décrire et d'analyser les caractéristiques de différentes spécialités médicales. Les données statistiques utilisées sont issues du SNDS, le système national des données de santé (1).

Chaque numéro sera consacré à une profession et l'analyse sera illustrée par des graphiques et des tableaux.

Au-delà d'une présentation de ces professionnels et de leur pratique, des groupes de professionnels aux caractéristiques homogènes sont identifiés et analysés : les « profils ».

La présentation se fait autour de plusieurs axes :

  • démographie (par exemple : pourcentage d'hommes et de femmes dans la profession, densité géographique) ;
  • exercice et conventionnement (par exemple : part des professionnels exerçant exclusivement en cabinet) ;
  • activité (par exemple : principaux actes pratiqués) ;
  • patientèle (par exemple : nombre moyen de patients).

L'analyse permet ensuite de constituer des « profils » qui se fondent sur le type d’actes pratiqués.

Un premier numéro centré sur les cardiologues

La première étude de la collection « Profils » se penche sur les cardiologues. En France, près de 7 200 cardiologues sont en activité. Cette étude porte sur une partie d’entre eux, à savoir les 4 567 cardiologues exerçant une activité libérale en 2019, qu’elle soit exclusive ou complémentaire d’une activité salariée.

Ces cardiologues sont essentiellement des hommes (79 %), âgés en moyenne de 55 ans. Moins d’un quart d'entre eux est conventionné en secteur 2, c'est-à-dire autorisé à pratiquer des dépassements d’honoraires. 64 % de ces spécialistes exercent leur activité exclusivement en libéral. En 2019, chaque cardiologue a vu en moyenne 1 755 patients différents au cours de son activité libérale.

La typologie des cardiologues libéraux, fondée sur le type d’actes pratiqués, met en évidence plusieurs « profils ». Deux types se dégagent majoritairement : les cardiologues libéraux dont l'activité dominante est centrée sur les échographies (39,5 %), et ceux dont l'essentiel de l'activité est constituée de consultations (37,7 %).

Où trouver le premier numéro de la collection « Profils » ?

Le document « Les cardiologues libéraux en 2019 » est disponible en ligne, dans la rubrique Études et données. Pour découvrir le premier numéro de la collection Profils, consulter la page Profils des cardiologues libéraux en 2019.

(1) Le système national des données de santé (SNDS) est un ensemble de bases de données strictement anonymes, comprenant toutes les données de remboursement de l'assurance maladie obligatoire, en particulier les données provenant du traitement des remboursements des soins de santé (feuilles de soins électroniques ou papier) et des données provenant des établissements de santé (PMSI). Il couvre l’intégralité de la population française, soit 67 millions d’habitants.