L’Assurance Maladie s’associe à APF France handicap pour l'accès aux droits et aux soins

26 mai 2021

Deux personnes dont une en fauteuil roulant vues de dos avançant dans un couloir
Bloc(s) de contenus: 

L’Assurance Maladie et l’association APF France handicap ont signé une convention nationale de partenariat pour améliorer l’accès aux droits et l’accès aux soins des personnes en situation de handicap. Elle définit un cadre d’action commun au niveau national et favorise le renforcement des collaborations au niveau local pour lever les nombreux freins qui existent encore aujourd’hui dans ce domaine (inégalités d’accès aux soins selon les territoires, restes à charge trop importants, formation insuffisante des professionnels de santé, coordination lacunaire des acteurs, manque d’accessibilité des lieux de soins et équipements médicaux, etc.).

Différentes actions sont prévues dans ce cadre. Le partenariat intègre en premier lieu un partage des expertises, pour favoriser le traitement des situations individuelles de rupture des droits identifiées, mais également pour améliorer les parcours d’accès aux droits pour les personnes en situation de handicap.

De plus, APF France handicap et l’Assurance Maladie travailleront sur les thématiques suivantes :

  • l’accès aux droits de base, et à la complémentaire santé solidaire le cas échéant ;
  • le parcours de soins ;
  • les difficultés et les renoncements aux soins, grâce à l’accompagnement des Missions Accompagnement Santé ;
  • la prévention en santé, notamment celle proposée par les centres d’examens de santé ;
  • l’accompagnement du service social de l’Assurance Maladie ;
  • les actions sanitaires et sociales ;
  • l’inclusion numérique ;
  • l’accès aux transports sanitaires, notamment adaptés ;
  • le futur dispositif de prévention de la désinsertion professionnelle.

Cette relation partenariale et les expertises de l’APF France handicap et de l’Assurance Maladie permettront, par ailleurs, d’enrichir conjointement l’annuaire des lieux de soins accessibles.

Des comités de pilotage - national et locaux - se réuniront annuellement pour dresser un état des lieux des actions mises en œuvre par les deux parties.