L’Assurance Maladie et l’Union nationale des associations familiales signent un partenariat

Logo de l'Unaf

Marie-Andrée Blanc, présidente de l’Union nationale des associations familiales (Unaf), et Thomas Fatôme, directeur général de la Caisse nationale de l’Assurance Maladie (Cnam) ont signé le 9 novembre 2021 une convention nationale cadre. Celle-ci vise à développer les coopérations entre les 2 réseaux pour favoriser l’accès aux soins des familles et améliorer leur recours aux droits.

Cette convention vient en complément de l’action de représentation des familles qu’exercent l’Unaf et les unions départementales des associations familiales (Udaf) au sein du conseil de la Cnam et des conseils des caisses primaires d’assurance maladie (CPAM) depuis 2004, d’une part, et les unions régionales des associations familiales (Uraf) au sein du conseil des caisses d’assurance retraite et de la santé au travail (Carsat) d’autre part.

3 publics prioritaires

L’Unaf est l’institution chargée de promouvoir, défendre et représenter les intérêts des familles auprès des pouvoirs publics. Avec son réseau d’Udaf, elle intervient aussi dans 6 champs d’action : la parentalité et l’éducation, la santé et la protection sociale, la consommation et le budget familial, le logement et l’environnement, les prestations et les droits des familles, l’accompagnement des vulnérabilités.

Dans le cadre des accompagnements qu’elles proposent, les Udaf sont au contact de publics qui peuvent rencontrer des difficultés dans l’accès aux soins et aux droits. C’est plus particulièrement le cas pour :

  • les familles monoparentales, pour lesquelles il est parfois constaté une rupture dans le parcours de soins, suite à la séparation du couple, ou à l’entrée dans une situation de fragilité financière ;
  • les aidants familiaux, qui ont tendance à « s’oublier » et/ou à rencontrer des difficultés pour être remplacés auprès de la personne qu’ils accompagnent lorsqu’ils ont besoin de soins. Des reports de soins, qui peuvent entraîner une dégradation de la qualité de vie de l’aidant, sont alors observés ;
  • les majeurs protégés, que ce soit par un professionnel, ou un membre de la famille, pour lesquels il est constaté des difficultés sur l’accès et le maintien des droits, notamment avec le développement des outils numériques.

La collaboration entre l’Unaf et la Cnam vise aussi, et plus globalement, à favoriser l’accès aux soins et d’améliorer le recours aux droits de l’ensemble des familles accompagnées par les Udaf.

Objectif : ouverture à des partenariats départementaux et régionaux

Cette convention nationale sera déclinée localement entre les CPAM et les Carsat d’un côté et les Udaf de l’autre,  tout en laissant une place aux initiatives locales.

En cours de chargement...