L’Assurance Maladie et Emmaüs s’engagent en Côte-d’Or

photo de la signature de la convention de partenariat entre la CPAM de Côte-d’Or et Emmaüs

L’Assurance Maladie (CPAM de la Côte-d’Or) et les communautés Emmaüs de Côte d’Or ont signé le 17 juin 2022 une convention  de partenariat afin d’agir ensemble pour garantir l’accès aux soins des personnes accueillies et lutter contre le non recours aux droits.

Cette signature s’est déroulée dans les locaux de la CPAM de Côte-d’Or à Dijon, en présence de Lilian Vachon, directeur de la CPAM de Côte-d’Or et de Anne-Marie Debailliencourt, présidente de la communauté Emmaüs de Norges-la-Ville (voir photo).

Elle traduit les engagements réciproques de l’Assurance Maladie et d’Emmaüs pour veiller à la bonne prise en charge des compagnes et compagnons dans leurs démarches de santé, faciliter l’ouverture et la connaissance de leurs droits, leur accès aux soins, et leur proposer un accompagnement attentionné.

Les équipes de l’association pourront :

  • bénéficier de formations gratuites sur les droits, services et offres de prévention proposés par l’Assurance Maladie (par exemple, l’examen de prévention en santé ou l’aide à la vaccination contre la Covid-19) afin de les relayer aux publics accueillis ;
  • utiliser un circuit dédié pour orienter vers l’Assurance Maladie les personnes concernées par une difficulté d’accès aux droits ou aux soins : problème de carte Vitale, demande de l’aide médicale de l’Etat (AME), difficultés pour trouver ou payer une complémentaire santé ou pour rechercher un professionnel de santé qui peut les soigner ;
  • utiliser un circuit spécifique pour les situations d’urgence.

Les services de l’Assurance Maladie pourront :

  • prendre en charge les assurés. Par exemple, un conseiller accompagnement santé pourra aider un assuré dans ses démarches administratives ou médicales : remplir un dossier pour bénéficier de la Complémentaire santé solidaire, réaliser un devis dentaire, prendre un rendez-vous avec un médecin… ;
  • signaler à Emmaüs les procurations ou RIB des compagnons qui arrivent à échéance afin d’éviter toute interruption dans le versement de leurs remboursements ;
  • proposer un accompagnement psycho-social des personnes en rupture par rapport aux soins et au système de santé, ou un accompagnement des personnes en risque de désinsertion professionnelle pour des raisons de santé grâce à l’intervention du service social de l’Assurance Maladie ;
  • mener des actions d’ « aller vers » vers les compagnes ou les compagnons afin d’aller à leur rencontre directement sur leur lieu d’activité ou d’hébergement.

En Côte-d’Or, les communautés Emmaüs accueillent entre 200 et 220 personnes et regroupent 35 salariés et une cinquantaine de bénévoles.

En cours de chargement...