Favoriser l’émergence des futures innovations de la santé connectée

12 avril 2018

Bloc(s) de contenus: 

Bpifrance, la banque publique d’investissement qui finance les entreprises, et la Caisse nationale de l’Assurance Maladie (Cnam), viennent de nouer un partenariat structurant. Les deux entités publiques veulent détecter le plus tôt et le plus finement possible les start-ups à fort potentiel d’innovation en matière de santé connectée. Ce partenariat permettra d’élargir le vivier des acteurs à soutenir financièrement, de permettre à la start-up accompagnée de finaliser un prototype de solution innovante, de valider son business-model et d’accélérer son développement à l’international.

La Cnam, forte d’une expertise unique des besoins des patients et des pratiques des professionnels de santé, est de plus en plus reconnue comme un acteur de la santé du futur. De son côté, le fonds Patient autonome de Bpifrance a été lancé à la fin de l’année 2017 pour investir dans des start-ups de la santé connectée. Doté de 50 millions d’euros, il cible des entreprises qui développent produits et solutions innovants répondant aux enjeux de santé de la population française.

L’objectif consiste à optimiser les coûts de santé, renforcer la relation professionnel de santé-patient même à distance et permettre une meilleure prise en charge, améliorer la qualité et l’efficience des soins, prévenir les maladies chroniques et leur complications et améliorer le parcours de soins grâce à l’intelligence artificielle et le deep et machine learning. Pour Annelore Coury, directrice déléguée à la gestion et à l’organisation des soins de la Cnam, cet accord « contribue à l’aboutissement des projets les plus porteurs et entre dans notre mission d’améliorer la santé de nos concitoyens et de soutenir la modernisation des pratiques, d’autant que les innovations numériques vont amener des changements majeurs pour les patients et les professionnels de santé dans les années à venir ».