Contre le Covid-19, la grippe et les virus de l’hiver, gardons le réflexe des gestes barrières

28 octobre 2021

Bloc(s) de contenus: 

Rhinopharyngite, angine, gastro-entérite… ces virus, un temps oubliés, refont surface depuis la rentrée. Cela s’explique par la baisse des défenses immunitaires collectives notamment pour les enfants nés après 2020, et aussi par un relâchement des gestes barrières.

Cette baisse d’immunité collective pourrait entraîner des épidémies plus intenses et augmenter le risque de transmission du virus de la grippe, notamment chez les personnes les plus à risque.

L’Assurance Maladie, le ministère des Solidarités et de la santé et Santé publique France rappellent l’importance des gestes barrières contre le Covid-19, la grippe et les virus de l’hiver. Ces gestes sont recommandés pour tous, que l’on soit en bonne santé, malade, jeune, âgé, vacciné ou non contre la grippe ou contre le Covid-19.

« Contre le Covid-19, la grippe et les virus de l’hiver, gardons le réflexe des gestes barrières » (vidéo)

[Des scènes sur un fond coloré s’enchaînent, avec des personnages qui ont des vêtements aux tons similaires. Une femme ajuste son casque d’escrime sur son visage. Puis, une mère vient remonter délicatement la couette sur une petite fille qui dort. Un parapluie s’ouvre et l’on fait face à un jeune homme un peu gêné. Il tend le bras qui tient le parapluie pour protéger la jeune fille à côté de lui. Deux hommes en short et maillot de foot, qui se serrent et se crispent au ralenti en rapprochant leurs mains de leur entre-jambe dans un geste de protection. Puis, une jeune femme lève sa main pour protéger ses yeux d’une lumière qui l’éblouit. Enfin on voit la main d’une femme qui tire une ceinture de sécurité de voiture pour la boucler.]

« Chaque jour, nous faisons des gestes qui nous protègent et protègent les autres. »

[Une jeune femme place un masque chirurgical sur son visage. Deux coudes se checkent. Une jeune femme ouvre sa fenêtre. Deux mains se savonnent minutieusement au-dessus d’un évier et enfin un homme éternue dans son coude.]

« Contre le Covid-19, la grippe et les virus de l’hiver, gardons le réflexe des gestes barrières. »

Logo : Assurance Maladie, Ministère des Solidarités et de la santé, Santé publique France

Des gestes barrières moins suivis et des maladies respiratoires en hausse

D’après les données de Santé publique France, les indicateurs respiratoires saisonniers sont en hausse, avec une augmentation des passages aux urgences pour des cas de bronchite aiguë et de pneumopathie dans toutes les classes d’âge, de bronchiolite chez les moins de 2 ans, d’asthme et des pathologies oto-rhino-laryngologie (ORL) chez les 15 ans et plus. Il y a également un niveau de passages aux urgences supérieur aux 3 années antérieures pour la bronchiolite.

Les enquêtes montrent, par ailleurs, un relâchement dans le respect des gestes barrières (1) :

  • le port systématique du masque dans les lieux publics fermés est en baisse par rapport à mai : 65 % le portait en septembre dernier contre 82 % en mai 2021 ;
  • le lavage systématique des mains poursuit sa diminution : il est 59 % début septembre contre 63 % en mai 2021 ;
  • 59 % des répondants déclarent saluer sans serrer la main et éviter les embrassades contre 72 % en mai 2021 ;
  • moins d’1 Français sur 2 (53 %) se couvre systématiquement avec un bras lorsqu’il tousse ou éternue (2).

Aérer sa maison, son bureau ou sa voiture est un geste qui entre peu à peu dans les habitudes : 46 % des répondants déclarent aérer leur logement toutes les heures pendant quelques minutes, soit une augmentation de 6 points par rapport à mai.

 

(1) Enquête CoviPrev de Santé publique France.

(2) Enquête « Les Européens et le respect des gestes barrières, le grand relâchement ? » de l’Institut français d'opinion publique (Ifop).