Consommation de médicaments durant l’épidémie de Covid-19 : parution de la 4e étude Epi-Phare

13 octobre 2020

Bloc(s) de contenus: 

Le groupement d’intérêt scientifique (GIS) Epi-Phare, constitué par la Caisse nationale d’Assurance Maladie (Cnam) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), vient de publier la 4e mise à jour de son étude sur la dispensation sur ordonnance en pharmacie d’officine, pendant l’épidémie, de médicaments remboursés.

Réalisée à partir des données du Système national des données de santé (SNDS), cette étude apporte une vue globale sur l’utilisation des médicaments sur ordonnance délivrés en ville en France durant la période de confinement du 16 mars au 10 mai 2020, puis jusqu’au 13 septembre 2020. Cela représente au total un suivi de six mois de l’ensemble de la population française à partir de 3 milliards de prescriptions.

Les résultats à 18 semaines post-confinement montrent que l’épidémie de Covid-19 a profondément déstabilisé la consommation de médicaments de ville en France. Le rapport constate notamment un déficit de mise en route des traitements, une hausse de la consommation des anxiolytiques et des hypnotiques, ou encore une très forte diminution de la délivrance et de l’utilisation de produits qui nécessitent une administration par un professionnel de santé, tels que les vaccins ou les produits pour les actes diagnostiques médicaux.

Trois points de situation ont été précédemment publiés : à la fin du confinement, après 2 semaines de confinement et après 5 semaines de confinement. La surveillance par Epi-Phare sera poursuivie jusqu’à un retour à une situation normalisée.

Consulter l’étude « Usage des médicaments en ville durant l'épidémie de COVID-19 - Point de situation jusqu’au 13 septembre »

La mission du GIS Epi-Phare

Créé en 2018 par la Caisse nationale d’Assurance Maladie (Cnam) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), le groupement d’intérêt scientifique (GIS) Epi-Phare est une structure d’expertise publique en épidémiologie des produits de santé. Sa mission : réaliser, piloter et coordonner des études de pharmaco-épidémiologie pour éclairer les pouvoirs publics dans la prise de décision et répondre à la demande d’études fondées sur l’exploitation des données complexes et de grande ampleur du Système national des données de santé (SNDS).