Campagne de sensibilisation aux « gestes barrières »

06 décembre 2019

Bloc(s) de contenus: 

Avec l’hiver, les virus font leur retour ! Très contagieux, ils surviennent régulièrement sous forme d’épidémies, comme c’est le cas chaque année pour la grippe. Pour s’en protéger et limiter leur propagation, il est important que chacun mette en place quatre gestes simples et indispensables appelés aussi « gestes barrières ». Or ceux-ci restent encore insuffisamment appliqués (1). Afin d’encourager l’adoption de ces gestes barrières, l’Assurance Maladie, en partenariat avec le ministère des Solidarités et de la santé et Santé publique France, lance une nouvelle campagne de sensibilisation le 6 décembre 2019.

Rhinopharyngite, bronchite, bronchiolite du nourrisson, gastro-entérite et grippe… Chaque année, les infections virales hivernales gâchent la vie de milliers d’adultes et d’enfants et peuvent être source de complications. Dès que les virus sont en circulation, il est essentiel que chacun mette en place les gestes barrières destinés à limiter leur transmission : se laver les mains régulièrement, éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir à usage unique,  porter un masque jetable lorsqu’on est malade.

Cette année, en complément de la campagne de communication sur la vaccination antigrippale, l’Assurance Maladie a conçu une campagne de sensibilisation : « Contre les virus de l’hiver apprenons les gestes barrières ». Après 10 ans d’une communication principalement axée sur les risques de transmission, cette campagne met l’accent sur l’adoption des gestes barrières. Ainsi, si 97% des français savent aujourd’hui que les maladies hivernales se transmettent facilement d’une personne à l’autre, les gestes barrières pour s’en protéger restent encore insuffisamment appliqués. À titre d’exemple, seuls 33% des Français déclarent éternuer ou tousser dans leur coude (1).

En savoir plus sur la campagne de sensibilisation aux gestes barrières.

(1) Étude BVA pour l’Assurance Maladie – Connaissance et comportement sur les gestes barrières – octobre 2019 - Étude omnibus sur Internet auprès d’un échantillon national représentatif de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus réalisé entre le 15 et 27 novembre 2019.