Baromètre « Les Français et la Sécurité sociale » : une image positive encore renforcée par la crise

12 mai 2021

Illustration baromètre image de la Sécurité sociale
Bloc(s) de contenus: 

L’Union des caisses nationales de Sécurité sociale (Ucanss) réalise tous les 2 ans le baromètre « Les Français et la Sécurité sociale », dans le but de mesurer la connaissance et la perception de l’institution dans l’opinion publique. Dans sa 4e édition, qui vient d’être publiée, cette étude menée par l’institut Harris Interactive a notamment cherché à déterminer le degré de confiance accordé à la Sécurité sociale face à la crise sanitaire.

Une image profondément positive

Conformément aux résultats des précédents baromètres, l’image de la Sécurité sociale reste profondément positive dans l’opinion publique en 2020. 85 % des Français disent en avoir une bonne image, 88 % expriment un fort attachement à l’institution, et 84 % se sentent bien protégés. Par ailleurs, ils y voient un atout pour l’économie française (75 % pensent qu’elle contribue à la redistribution des richesses et à la croissance) et surtout un acteur majeur face à l’épidémie de Covid-19 (82 %). Ils sont également 72 % à estimer que son action a permis d’en amoindrir les conséquences négatives pour les Français. Toutes les branches sont reconnues avoir joué un rôle d’amortisseur de la crise, au premier rang desquelles l’Assurance Maladie (86 %).

Cette image renforcée par la crise sanitaire se retrouve également dans les valeurs qui lui sont associées. Sans surprise, la solidarité reste la valeur la plus forte (82 %), mais l’on constate de belles augmentations sur des items qui valorisent son engagement quotidien : l’accessibilité (76 %, +8 pts) ; la proximité (75 %, + 14 pts) ; l’adaptabilité aux évolutions de la société (74 %, + 18 pts) ; la modernité et l’innovation (63 %, + 7 pts).

Une connaissance parfois imparfaite de l’institution

Les Français se sentent bien informés par la Sécurité sociale (71 %), et encore davantage par l’Assurance Maladie (74%). Malgré cela, ils ont tendance à appréhender la Sécurité sociale avant tout par le biais des missions de l’Assurance Maladie (92 %) et ont une connaissance moindre de ses autres prérogatives. Même si la mission de collecte des cotisations sociales est bien identifiée (75 %), ils ont plus de mal à lui attribuer la gestion des retraites (50 %) et des allocations familiales (43 %).

Sur la Sécurité sociale en tant qu’employeur, les perceptions des Français peuvent paraître paradoxales. D’un côté, une grande majorité d’entre eux pense que ses collaborateurs sont fonctionnaires (77 %) - ce qui n'est pas le cas, qu’ils exercent des métiers peu attractifs (55 %) et peu rémunérés (52 %) ; de l’autre, les Français considèrent que les missions de l’institution sont au service d’un projet de société (70 %) et reconnaissent son engagement pour la qualité de vie au travail de ses collaborateurs (67 %).

La Sécurité sociale

Créée en 1945, la Sécurité sociale regroupe plus de 300 organismes de droit privé répartis sur l’ensemble du territoire. Système de protection collective auquel chacun contribue à la hauteur de ses moyens, elle se compose du régime général (travailleurs salariés et indépendants) et de régimes spécifiques (agriculteurs, notaires, ministres des cultes etc.). Le régime général couvre près de 90 % de la population française. Il est composé des branches Famille (Caf), Maladie (Cpam, Ugecam), Retraite (Carsat) et Recouvrement (Urssaf).