1 métier, 1 portrait : l’informatique au service de la santé

Eszter, chef de projet MOA

Avec plus de 67 millions d’assurés, l’Assurance Maladie gère un des plus importants systèmes d’information en Europe. Dématérialisation des échanges, accès plus rapide à ses droits, nouveaux services utiles à tous… Le déploiement du numérique offre des perspectives inédites d’évolution des parcours de soins et de prise en charge des usagers. L’Assurance Maladie mobilise ainsi l’ensemble de ses équipes informatiques sur la recherche de solutions susceptibles d’accroître les performances du système d’information afin de mieux répondre aux besoins des assurés et des professionnels de santé.

Eszter, chef de projet MOA au sein de la Cnam, travaille actuellement sur l’outillage informatique du service sophia qui accompagne les assurés souffrant d’asthme et de diabète. Elle agit pour améliorer la pertinence technologique et fonctionnelle de l’outil de gestion de la relation avec  les adhérents du programme sophia. L’objectif ? Simplifier son utilisation et améliorer l’interaction des a    adhérents avec les infirmiers conseillers en santé qui les accompagnent. Accès à un nouvel espace personnel renforçant l’autonomie des patients diabétiques et asthmatiques, possibilité de partager des informations avec un infirmier dans le cadre de leur accompagnement sont des fonctionnalités proposées grâce aux nouveaux développements informatiques.

Faire évoluer le système d’information de l’Assurance Maladie pour faciliter les parcours de soins et améliorer la prévention des assurés est une mission qu’Eszter accomplit avec enthousiasme, car comme elle le dit, elle trouve cela « très intéressant de travailler pour faire en sorte que tout le monde ait accès aux soins ».

 

Qualités clés : esprit de synthèse et d’analyse, bonne connaissance de la méthodologie et des outils de tests fonctionnels, capacité à vulgariser des sujets techniques complexes afin de permettre aux interlocuteurs des métiers de prendre en compte les problématiques techniques de l’informatique.

« Il faut savoir parler plusieurs langages car un informaticien ne va pas avoir le même langage qu’un professionnel de santé », comme le souligne Eszter.

Diplôme : Bac +4/5 en informatique (ex : Ingénieur, MIAGE, etc.) avec une expérience de 3 à 5 ans minimum complétée par une expérience en gestion de projets.

Découvrez la fiche métier et les offres d’emploi dans le domaine du système d’information sur l’espace Carrières de l’Assurance Maladie

 

En cours de chargement...